mercredi 21 décembre 2011

J'ai 10 ans - Thanjavur - 22.12.11

Pour relier Pondichery de Allepey, j'aurais pu prendre l'avion (mais cher) ou un bus privé de nuit (je ne veux même pas essayer..). Deux moyens de transport qui ne m'enthousiasmaient pas trop.



Alors comme d'hab, pour faire compliqué et me démarquer du flux de touristes, je décide de passer par la ville de Thanjavur que je rejoins en train de nuit.
(Je vous annonce officiellement que je suis une experte en trains indiens. Les différents guichets, les différentes classes.. je connais tout ça par cœur.. Et malgré les horaires complètement aléatoires et les longues attentes sur le quai avec les odeurs de pisse, j'avoue que cela reste mon moyen de transport préféré ici!)
D'ailleurs, il suffit qu'un train arrive et tout de suite, des explosions de couleur sur le quai.. Je suis une spectactrice emerveillée..

video


Thanjavur, c'est une petite ville typique indienne. Fini le calme de secret beach, revoilà la poussière et les klaxons.
D'ailleurs pour illustrer la manière totalement folle des indiens de conduire (le but étant de ne JAMAIS s’arrêter), j'ai prêté attention aux panneaux de signalisation. Et il y en a un qui représente pour moi le parfait symbole du comportement meurtrier des chauffeurs en Inde.
En France, pour signaler une zone avec des écoliers, on voit ça :

Assez tranquille, on se presse pas trop..

En Inde, cela devient :

cours!!!!!! DEPECHE TOI!!

Je trouve cela assez parlant...
Mais Thanjavur a un trésor caché : c'est le temple de Brihadishwara, classé à l'Unesco et qui a fêté ses 1000 ans l'année dernière. Rien que ça..
Plusieurs bâtiments, des centaines de fidèles ou de simples touristes indiens : on peut passer des heures à scruter tous les détails de cette architecture grandiose. Le hic étant que je ne comprend pas la moitié du quart des symboles que je vois.. Plus je reste en Inde du sud, plus je me dis qu'il va falloir que je revienne !





Mais je n'ai que 24 heures à passer ici, et il paraît qu'il y a un palais sympa à visiter.
Pour y aller, j'évite les artères trop commerçantes et bruyantes et finalement me perd dans les petites rues de Thanjavur. Les habitants sont surpris de me voir là et m'accueillent tous avec un hello ou un sourire. Et certaines femmes m'exhortent même à rentrer dans leur maison ; une, toute fière de me montrer sa grande fille qui étudie dans la ville voisine, une autre qui me fait visiter sa toute petite maison sans jamais s’arrêter de me sourire.

Il y a un truc que j'aime beaucoup en Inde et qui fleurissent particulièrement les rues de Thanjavur, ce sont les Kolam, figures géométriques dessinées chaque jour à l’entrée des maisons avec de la poudre de riz. Les kolam sont symboles de chance, de protection, d'accueil.

Les plus simples




 En parcourant les petites rues de thanjavur, je suis assaillie par des petites filles qui veulent absolument m'inviter chez elles ! Hors de question de débarquer comme ça dans une famille, je refuse donc. Mais, tenace, l'une d'elle va chercher sa mère ou sa tante ou je sais qui et celle ci m'invite à son tour à passer.. Et c'est reparti pour une invitation VIP !
les petites princesses
Je passe la porte, et me retrouve dans un patio, avec une vingtaine de personnes en train de finir de manger qui m'accueillent comme si j’étais la petite dernière de la famille. En 30 secondes chronos, je suis clouée sur la seule chaise, juste au dessous du portrait de la divinité, dans un main, une espèce de riz au lait (mais avec de pates à la place du riz), dans l’autre un verre et 20 personnes qui s'assoient devant moi et qui commencent à me poser des questions. Euhhh... peut être que je pourrais arrêter de vous regarder du haut de la chaise, non ?? Ahh... non?? bon, je dois rester sur la chaise, et eux assis à mes pieds. Je suis pas super à l'aise quand même.

J'ai atterri en réalité à la fin du repas dominicale, toute la famille étant réunie pour l'occasion et je crois qu'ils m'ont considéré comme le dessert ! Ils m'ont épuisé de questions mais j'ai tellement ri avec eux que je ne voulais plus repartir. Évidemment ils m'ont offert de rester dormir chez eux mais dans cette seule maison, ils étaient déjà 13 à vivre. Quelle belle famille en tout cas !



PS : pour ceux que cela intéresse, voilà un repas typique du sud. On mange sur une feuille de bananier du riz qu'on mélange avec d'autres mets plus ou moins épicés (souvent que végétariens), on fait des petites boulettes avec sa main droite qu'on avale.
Perso, j'ai un peu de mal à faire de belles boulettes avec la main, je m'en fous toujours partout, j'en ai ma claque de bouffer du riz, et les plats sont trop épicés pour moi ce qui me réduit à manger toujours les mêmes 2 ou 3 plats pas épicés qu'on me propose ici..



Ahhh encore un truc sympa que j'ai vu, ce sont les faire-part de mariage.. Une invitation à un mariage à Thanjavur cela donne ça :

ALL ARE WELCOME!!!
En gros tout le monde est invité ! Sympa, non ?? mais si je vous dit que le faire part est en fait affiché sur tous les murs c'est en réalité TOUTE la ville qui est invitée. Encore une fois, la générosité des indiens n'a pas de limite.



Voilà pour Thanjavur.. 24 heures de bonheur absolu à la rencontre d'indiens encore une fois adorables..


MAIS, à Pondichery, il n'en sera pas autant.. Je ne ferai pas de post sur Pondicherry, je fais grève du blog!!! Et je vais quand même vous en expliquer la raison. Bon, en deux mots, Pondichery, c'est vraiment sympa, assez calme, c'est cosmopolite, on peut manger pseudo français, bref je comptais bien y rester plusieurs jours, surtout que j'avais trouvé une excellente guesthouse (La villa créole).. Mais.. Mais.. Je suis tombée sur l'indien le plus agressif du continent.. Et ce jour là, il fallait pas me chercher!

Sans rentrer dans les détails, j'ai voulu me poser dans un café internet, la connexion ne marchant pas, j'ai fait la remarque au gérant qui m'a sacrément mal répondu. J'ai pas aimé son ton, je lui ai fait remarqué et là il me gueule dessus de sortir de son établissement.

Va savoir pourquoi, j'avais pas envie de me laisser faire par ce gros con et donc je lui ai dit que non, je ne sortirai pas. Cela n'a pas du tout plu au monsieur que je me rebelle (il doit pas être habitué à ça)..Il s'est mis dans tous ses états, a pris mon pc, a commencé à m'insulter..

J'ai commencé à m’énerver aussi et pas qu'un peu.. En gros on entendait : get out!! bitch!! et moi : what's your name ? Don't touch me ! I call the police !! Tout cela en gueulant de part et d'autre évidemment..

Mon dieu le vaudeville de bas étage... Le mec a essayé de me sortir manu militari, un gars l'a calmé (sinon il aurait pas hésiter à me frapper le fou!!) et m'a supplié de sortir.. Ce que j'ai fait en disant que j'allais appelé la police. Blablabla.. on y est retourné avec le mari de la gérante de ma guesthouse qui est policier.. blablabla, je vous évite le deuxième acte..

Conclusion : Rien de grave dans cette histoire. C'est le premier petit accroc de mon voyage mais cela m'a contrarié sur le moment. Du coup j'ai plus envie d’écrire sur pondi et je repars plus tôt que prévu. Après TOUS les merveilleux moments que j'ai passé avec les indiens, je ne veux absolument pas repartir du continent avec cette image là des indiens.

Pfff..24 heures dans cette mini France et il faut déjà que je fasse grève..

Je reprendrai le blog pour ma prochaine destination ; Mamallapuram, juste avant mon départ pour les îles Andaman le 24 au matin.

Merci de me lire...


8 commentaires:

Sol a dit…

Allez, je vais enfin parvenir a te mettre un petit mot, ke te lis avec plaisir, et ça fait du bien,
Ici en france, a paris noel se prepare, les vitrines sont superbes, tous le monde semble plus perturbé par remplir son cabas de noel que par la perte du aaa... bref la trêve de noel avec un climat clément il fait encore autour de 10 degré ... meme pas froid.
Merci merci merci a toi de partager et profite de ces moments uniques

Anonyme a dit…

Hello !!!
Toujours aussi bien de lire tes aventures !!! J'adore effectivement le comparatif des panneau de route !!! Je trouve que le monument de 1000ans n'a pas pris une ride !!!! Et j'adore les photos que tu as prise des princesses qui sont super jolies ! Même si je comprend ta "gêne" je pense que cela n'est pas donné à tous le monde d'être l'invité VIP ! C'est top et on devrai en tirer de belles leçons nous, français de base qui ne cessons de nous plaindre !
Encore une fois Bravo !
Et fait gaffe à toi !
Gros bibi
@ude

mam a dit…

Ça t'as pris combien de temps pour faire le casting des figurants de la gare ?
déjà en inde le panneau m'avait fait rire mais à côté du panneau occidental, MDR.
je t'imagine bien toi si grande perchée sur ta chaise et les petits indiens à tes pieds.
et ta pizza de Pondi, elle était comment,
baisers, Mam

Mimi bulle a dit…

Ma mere qui utilise le MDR...!! :)) Tu me fais rire toi aussi!
La pizza etait lputot bonne meme si elle m'a coute 3 repas indiens!!

Je vous embrasse et merci de me mettre des commentaires, ca me fait vraiment plaisir..

carlota a dit…

Super ce moment en famille!!! reste zen ma biche face aux excités...
Après le LOL de ma maman, le MDR de ta maman, mais nos madre sont vraiment fun! un beso

Ecosoler a dit…

en te lisant j'ai enfin compris pourquoi les indiens ont des habits aussi colorés ! c'est en regardant le panneau routier et tes commentaires, que finalement on peu dire que les indiens mettent des couleurs vives pour être mieux vu en travers la piste, question de survie.
Résultat : si le gouvernement indien veux mieux contrôler sa poussée démographique, il lui suffit de taxer lourdement des teinturiers.
voilà, sur bon Noël à tous et une pensée particulière à ceux qui sont sur les routes.

CyaN a dit…

Certains kolams sont très raffiné; cela doit sacrément égayer les rues.

Ce qui me frappe à nouveau c'est l'authenticité des sourires que tu as capturé. Alors que je me suis habitué aux sourires quelque peu forcés, ou manquant de naturel, à la mode occidentale, dès lors que l'on souhaite prendre un cliché, les visages qui apparaissent dans chacune de tes photos dépeignent des sourires vrais, sans fioriture, ni tentative d'apparaître sous son meilleur jour. Seule une profonde chaleur et joie de vivre transparait. Et ces visages paraissent dès lors d'autant plus beau, naturellement.

Mimi bulle a dit…

Contrairement à ce que mes photos pourraient laisser penser, les indiens ont justement une tendance à ne pas sourire et être assez crispés à l'heure de les prendre en photo. Il faut donc que je ruse pour les faire sourire. Et là, en effet, une explosion de naturel éclaire leur beaux visages. ahhh les merveilles de l'Inde..