vendredi 30 décembre 2011

It's raining again - Havelock - 30.12.11

Voilà 5 jours que je suis arrivée sur Havelock, dans les conditions terribles que vous connaissez! Le temps ne s'est pas amélioré, bien au contraire. En fait, j'ai eu beaucoup de chance le jour de Noël (finalement..) puisque l'avion que j'ai pris a été le dernier à pouvoir atterrir, et le fameux ferry a été le dernier à pouvoir naviguer.. Je fais donc partie des dernières personnes ayant pu rejoindre l’île..



Depuis donc, un cyclone, prénommé Thane, s'est abattu sur l’île, l'isolant complètement. Je précise qu'un cyclone en cette période est extrêmement rare, et de mémoire d'habitants d'Havelock, cela n'est jamais arrivé.. Bien entendu, pas question de plonger..

Petit aperçu du temps :


video

Sympa hein?

Mais en réalité ces 4 jours de repos forcé m'ont fait du bien même s'il est difficile de se retrouver à rien faire alors qu'on a passé les dernières 5 semaines sur les routes de l'Inde du Sud, à changer tous les 3 jours de ville.


Mon quotidien ici dépend en grande partie du temps.


Il pleut : je bouquine plusieurs heures d'affilée à l'abri de ma cabane ou affalée sur un des canapés du restaurant de chez Vinnie's islands. Je partage les "malheurs" de ceux qui se voient forcés de rester sur l'île en attendant les nouvelles du lendemain à savoir si le ferry va enfin avoir l'autorisation de larguer les amarres ou non.


Il ne pleut pas : je me balade sur la plage défiant le vent violent (téméraire hein??), à observer cette mer déchaînée, accompagnée de mes nouveaux amis ; les chiens de la plage qui me suivent partout.. Me voilà transformée en nouvelle Brigitte Bardot de l'île. Je marche, une vingtaine de chiens me suivent à la trace ; je m'arrête et m'assois sur le sable, tous, dans les secondes, sont allongés à mes cotés.. Les pauvres bêtes, malades ou estropiées, toutes craintives, font peine à voir.. Alors je ne peux me résoudre à les chasser même si je me refuse à les toucher.


Pas terrible ce temps..


Mais c'est quand même beau!

Et le soir, pour nous donner un peu d'adrénaline dans ce quotidien très zen, il y a toujours un jeu de société organisé qui déchaîne les passions. En ce moment, c'est le Pictionary qui a nos faveurs. On est tellement calme la journée que le soir l'effervescence autour du jeu est digne d'une finale de champions league entre Madrid et Barcelone.. ça fait presque peur!
En réalité, même si le temps n'est pas au beau fixe, je me sens extrêmement sereine.. Mais j'attends IMPATIEMMENT de pouvoir enfin plonger car je suis quand même là pour ça. D'ailleurs, pour les initiés, j'en profite pour passer le cours de Nitrox que je n'avais pas encore, histoire d'être quand même un peu dans le bain..


Heureusement, au fur et à mesure des jours qui passent, le cyclone s’éloigne. Le temps n'est pas formidable mais il y a de grandes chances que tout cela s’améliore peu avant le passage de la nouvelle année. D'ailleurs, au bout du 4eme jour les ferrys sont enfin autorisés à naviguer, ce qui me donne de l'espoir pour la plongée.


Le temps s'améliore..


Parmi les rencontres intéressantes faites ici lors de ces journées d'inactivité où la conversation est un excellent moyen de faire passer le temps, il faut que je parle de Jorge.
Jorge, 40 ans, sevillan qui a vécu les dernières 16 dernières années en Californie comme prof de maths a décidé de tout plaquer il y a quelques mois pour venir en Inde pratiquer le yoga dans un ashram au milieu de nulle part.
Après 3 mois passés dans l'ashram, il a trouvé un billet pas cher pour les îles Andaman et il a atterri complètement par hasard à Havelock.


Cet illuminé gentil qui me crie dans les oreilles dès qu'il me parle (c'est pas un espagnol pour rien..), est en fait la personne la plus enthousiaste que j'ai rencontrée. Il a connu il y a 3 semaines un chinois qui lui a parlé de sa langue : il est en train d'apprendre le mandarin. Il a plongé pour la première fois il y a 10 jours : il veut être instructeur de plongée. Il pratique le yoga : il veut monter sa propre école..
Dès qu'il touche un domaine nouveau, il s'y met à fond, ne doutant de rien, s'imagine 40 vies différentes.. Je ne sais pas si un jour il y arrivera mais son enthousiasme débordant, démesuré, irréfléchi me touche profondement. C'est un puits inépuisable d'énérgie. 


Et même s'il peut être fatiguant au bout d'un moment car il part souvent dans des monologues exaltés, je suis à sa recherche tous les matins pour avoir ma petite dose de bonne humeur pour la journée.

"Heureux les illuminés car ils laisseront passer la lumière"..

 
Alors, soyez enthousiastes et passez une excellente journée.


Merci de me lire.



5 commentaires:

Anonyme a dit…

Coucou miss mimi !!! Alors encore des galères et de temps cette fois !!! Mais je suis sûre que 2012 tout ira mieux et plus de galeres !!! Et bien moi a l'heure ou je t'ecris je suis à Orciere merlette ou je suis arrivée sous la neeiiiige !!! Donc rien avoir avec les cyclones !!! J'ai même skié !!!
Enfin bref je te souhaite un très bon réveillon pour demain et ai hâte de te retrouver l'année prochaine !
Bisous tout plein de 2011 !!!!
@ude

Anonyme a dit…

après la pluie le beau temps! et puis sur une musique du temps de ma jeunesse !!!
embrasse jorge pour moi il ferait fureur ici où l'humeur est morose, mais demain on fait la "teuf" donc d'ores et déjà, je te souhaite une bonne année encore pleine de tes rêves et un million de baisers.
Mam

Erika.Madrid Fashion a dit…

tia emilie que miedo me ha dado el video de la lluvia...
MUAAA

Anonyme a dit…

je viens de tout lire; tu es encore plus forte que je ne pensais
je t'embrasse
louis

CyaN a dit…

Aaah! Enfin, ton premier gentil excentrique. Il en faut toujours un dans ce type de voyage. Avec lui, plus l'experience d'elements naturels sans dessus-dessous ton niveau de "baroudeuse intrepide" s'est soudain eleve d'un cran.

En esperant un retour rapide du beau temps. C'est vrai quoi, c'est pas tout mais je suis sacrement impatient de lire tes recits de plonger, a ce niveau de ton aventure.