samedi 19 novembre 2011

Reality & fantasy - Mumbai - 19.11.11

Un post = un titre de chanson qui reflète l'esprit dudit post, voila l’idée qui m'est venue lors du trajet Paris-Delhi alors que je n'arrivais pas à fermer l'oeil... j'ai un peu honte de présenter ce blog qui n'est même pas terminé mais avec un peu de chance, je rencontrerai sur ma route un informaticien chevronné qui comprendra quelque chose au langage html...

Voila donc le titre de mon premier post, relaity & fantasy.. Car je crois que je n'ai pas encore bien réalisé que j'etais bel et bien partie...


J'ai tellement imaginé ce voyage que maintenant que j'y suis, tout me parait un peu surréel! il faut dire que le manque de sommeil y est pour beaucoup. Je n'ai pas dormi durant le vol Paris-Delhi et une fois en transfert à Delhi, je me serais cru n'importe ou sauf en Inde.. L’aéroport est immaculé, Mango fait face à Swarowsky.. il ne manque plus qu'un Mcdo pour parfaire le tout..
Après  le vol Delhi-Mumbai, c'est donc en zombie que je recupere mes bagages et commande un prepaid taxi pour m'emmener à mon hôtel.. Alors que le taxi est en route (sans clim.. histoire d’économiser quelques roupies, alors qu'il fait 34 degrés à l'ombre..(!!??), je m’aperçois que le gars à qui j'ai commandé mon taxi ne m'a tout simplement pas rendu la monnaie et moi, semi consciente, je suis partie sans même m'en rendre compte!!
Moi qui ai horreur de me faire arnaquer, qui peut faire un scandale pour 30 cts non rendus sur une note, qui peut attendre 1 heure en plein cagnard à Marrakech avant de trouver un taxi qui accepte de mettre le compteur, je me fais avoir comme une bleue sur mon tout premier échange de roupies... ça promet.. 
J'enrage mais déjà le trafic, la chaleur moite, les odeurs.. oui, ça y est je suis bien en Inde. Mumbai, 5eme plus grande ville au monde, la population de l'Australie réunie sur 144 m2, m'attend..
Les bidonvilles se fondent dans un décor  ou se melent gatte-ciels modernes et bâtiments  coloniaux, les berlines avec chauffeur frôlant les miséreux qui dorment à même le sol.. Inde, pays d’extrêmes..

Au bout d'une heure et demie de traversée de la ville ou je prends peur à chaque seconde vu la façon de conduire des indiens (si tu as le malheur de sortir ton bras de la vitre, tu es amputé dans les secondes..).. , je me pose dans mon hôtel dans Colaba, le quartier le plus touristique.. hôtel sympa pour ces 3 nuits à mumbai.. Mais le standing de l'hotel n’empêchera pas un énorme cafard de squatter ma chambre.. On va eviter de marcher pieds nus désormais..

Je m'ecroule sur le lit et me reveillera le lendemain avec un gros rhume à la clé. Passer des 10 degrés parisiens au 35 de Mumbai, forcement le choc thermique fait des dégâts.. 
Mais hors de question de rester à me reposer, je dois affronter Mumbai.. Je sors de mon hôtel et tombe sur... Le pain quotidien!!!... avec vrais pains au chocolat à 90 roupies (1,30 euros) soit une fortune ici!! Ben merde alors, me revoilà perdue; decidemment, je ne sais plus ou je suis!!





Je m’éloigne alors du quartier pour plonger dans une Inde plus authentique..
Les bâtiments coloniaux sont en plus au moins bon état mais restent néanmoins très beaux, nostalgiques..





J'ai essayé d'aller dans un marché mais une fois devant, je n'ai pu me résoudre à rentrer. Je ne suis pas encore habituée aux odeurs et la, ça puait vraiment..
 
Apres ça, je suis passée à la gare, pour prendre mon billet pour le sud de Goa Dimanche. Une gare immense avec 80 guichets différents, selon que ta direction soit le nord ou le sud, que ton train soit normal ou express, que tu payes en carte ou espèces, que tu sois indien ou étranger... Bref, la grosse galère.. Heureusement, je sais très bien faire la tête de la touriste désespérée, lonely à la main, yeux dans le vide en secouant légèrement la tête de désespoir.. Et quand j'utilise honteusement cette technique, il y a toujours un gentil indien qui a pitié de moi et qui se démène pour me venir en aide, quitte à ameuter la moitie de la gare s'il le faut..

Bref, j'ai eu mon billet de train pour Goa..

1er repas, 1er thali..


Au fameux Gateway of India, haut lieu du quartier de Colaba, j'ai droit à la fanfare annuelle de la Indian Navy.. Mais moi ce que je veux c'est me faire embaucher comme figurante à bollywood!!, et il parait que Gateway, c'est THE place to be si tu veux qu'un casteur te repère! Mais non, pas de chance.. Personne ne viendra me le proposer ou peut être que si mais comme je ne comprend pas grand chose à leur accent, je suis peut être passée à coté de ma carrière..




La lumière décline, les uns jouent, les autres grignottent..

Je découvre pour la première fois le Tuning de calèches!! Le concept, plus tu es voyant, plus tu as du succès.. Et encore, je ne le savais pas encore mais la nuit, cela s'illumine! la calèche se transforme en arbre de noel avec lumieres clignotantes, guirlandes.. Je vais photographier cela pour que vous vous en rendiez compte. "Mon homme est fou de tuning de calèche", cela ferait un bon sujet pour confessions intimes de TF1, non?.. Moi j'ai adoré en tout cas..




Je décide de prendre un chococat dans le magnifique Taj Mahal, le prix equivaut à une journée entière de repas locaux mais le luxe indien vaut plus que ça.. D'ailleurs le chocolat tarde un peu donc on m'offrira gracieusement pour se faire pardonner 3 mini-sandwiches et un gateau au chocolat.. finalement cela fera office de repas.



En sortant du Taj, si aseptisé, je ressens de plein fouet les odeurs, l'humidité, la pauvreté.. 2 minutes avant, alors que je me lavais les mains au Taj, la dame pipi a tenu mon foulard de peur qu'il tombe dans l'evier ou que je l'eclabousse!!.. Là, je sors, et je vois des gamins tous nus, sales qui jouent avec un sac plastique.. Opulence, misère, modernité, pauvreté, reality, fantasy.. On ne peut pas tout chercher à comprendre tout le temps.





En tout cas, je suis heureuse d'être enfin là.



Même si je ne m'inspire que du titre pour illustrer mon post, voici la chanson de Gilles Peterson, "Reality & Fantasy"






J'espère que ce 1er post n'a pas été trop long..

8 commentaires:

steph a dit…

trop bien vivement le prochain

Anonyme a dit…

Haaaaa ça fait plaisir de te lire !!! Vivement le prochain effectivement ! Bisous
@ude

Tania a dit…

Émilie, c'est superbe. Plus que superbe!

Profite de chaque instant, je pense beaucoup à toi.

Je lirai avec enthousiasme tous tes post, merci de partager ton aventure avec nous.

xxxxxx

La Tribu a dit…

Coucou Mimile, un bisou de ta grand mère qui te suis avec tendresse. A bientôt sur les ondes

Mimi bulle a dit…

Merci ma tante! Je vous embrasse bien fort et suis heureuse que vous me lisiez!

vaness a dit…

mmmh jai vecu ce contraste ça fait froid dans le dos

le pain quot...ahahaha trop drole


c top!

Yves a dit…

Je viens (enfin) de me lancer... et ce premier post m'a donné une envie de très vite sauter aux prochains!!

Merci de nous faire partager cette aventure!!

Bezazos de Madrid...

CyaN a dit…

J'ai peine à lire ce projet avorté de carrière Boliwood-iènne. Une bien belle étoile qui ne brillera pas durant ces nuits indiennes.
Cela dit, le bain de culture, et le choc des disparités, semblaient suffisamment riches pour balayer cette triste pensée.