lundi 13 janvier 2014

Rame - Kompuong Luong- 13.01.14

Sur la route pour Phnom Penh où je dois me rendre pour faire mon visa vietnamien, je m'arrête à Pursat pour visiter le village flottant de Kompong Luong.
Une ville de 10000 âmes qui flotte et se déplace de plusieurs kilomètres au gré de la montée des eaux du Tonlé sap, le plus grand lac d’Asie, ça vaut peut être le coup !

Il est possible de dormir chez l'habitant en passant par « l'office du tourisme », en fait un simple bureau qui se trouve aux abords du lac. Je veux dormir chez l'habitant mais pas dans celui proposé par l'office du tourisme, qui au final, n'est qu'une mini-guest house déguisée.

Non, je veux une vraie famille et je tente de l'expliquer au gars très récalcitrant de « l'office du tourisme » avec l'aide de mon chauffeur de tuk-tuk.
Pendant 30 minutes, j'ai droit à un non catégorique du mec. Tout le monde se rassemble autour de mon tuk-tuk que je refuse de quitter tant qu'on ne trouve pas une solution.

On me sort des arguments complément loufoques pour m'empêcher de dormir dans une vraie famille. Exemple : tu peux mourir et ça sera notre responsabilité..
Euh... c'est à dire ? Comment ça ?
Oui, tu peux tomber dans le lac et mourir noyée..
(!!!)
Donc, je dois lui expliquer que non, il n'y aura pas de problème et que je sais parfaitement nager.

Bref, après de multiples arguments/contre-arguments, et sûrement grâce à mon air déterminé (non, je ne descend pas du tuk-tuk!!!) il me laisse enfin partir sur le lac. Mais me dit de me débrouiller pour trouver une famille.

Ce qui a été très facile. En revanche, j'ai vraiment pas choisi la maison la plus luxueuse..
 
 
 
Mais j'ai trouvé une famille formidable. 8 enfants, des petites mains qu'on utilise toute la journée quand ils n'ont pas école pour vider les petits poissons.






Et la grand-mère en deux versions:
 
Sans...

Et avec les lunettes!
 

C'était ma copine, elle m'a fait baladé partout! Mais impossible de lui décrocher un portrait souriant. Il faut dire qu'il ne lui reste plus beaucoup de dents..

Dans ce gros village de Kompuong Luong, la très grande majorité vit de la pêche et j'imagine qu'avoir une famille nombreuse est de bon augure pour le business.






Je passe la nuit dans cette maison flottante, dans des conditions très sommaires. Je suis très vite dégoûtée de la saleté repoussante du lac, où l'on jette tout (voir vidéo à la fin).

Et pourtant on y pêche, on s'y lave, on l'utilise pour nettoyer sa vaisselle, pour préparer ses repas..
 

 

C'est du grand n'importe quoi écologique et je me demande encore combien de temps on laissera exister ces villages flottants avec toute la pollution qu'ils engendrent.

En attendant, il est étonnant de s'y promener. Les maisons sont des bateaux transformés ou bien de simples constructions qui flottent sur des bambous et quelques tonneaux qui maintiennent la structure.




Le village est séparé en deux, coté Vietnam, coté Cambodge. Et c'est un euphémisme de dire qu’ils ne s'aiment pas.. héritage de l'histoire passée pas si vieille que ça. De la méfiance subsiste et pourtant ils cohabitent.
J'ai l'impression d'être au Vietnam quand je vois certaines scènes.





C'est une boucherie flottante, remarquez la tête à l'avant..
Je passe une bonne partie de la journée sur l'eau, à zigzaguer entre Vietnam et Cambodge entre pagodes et église, entre usine, magasins et station essence. Tout cela flottant. Cela offre une atmosphère unique, étrange.


Direction l'école

L'école flottante


La pagode flottante


L'église flottante




La porcherie flottante..





 
 

J'ai aimé passer ces 24 heures sur le lac, j'ai adoré ma famille mais enfin, je n'aurai pas pu rester plus longtemps. D'une part parce que les conditions de vie et d’hygiène sont limites et d’autre part, parce que la pollution du lac et l'odeur qui s'en dégage me dérangeait profondément.

Voilà, j'écris peu car tout est résumé dans cette vidéo que je vous recommande de visionner, car vous aurez en image ce que je décris.


Et pour illustrer, la chanson de chanson "Rame" de Souchon.
 
 
 

11 commentaires:

Lenita a dit…

encore une étape bien atypique !
tes photos sont vraiment sublimes, pas besoin d'avoir le meilleur appareil du monde pour ressentir la sensibilité qu'elles dégagent.

des bisous de Lyon (visa pour le Canada toujours en attente !! rrhh)

cuidate !

Anonyme a dit…

Un superbe article dans ce village étonnant.
Une belle immersion.

Superbes photos!

Lisa

Anonyme a dit…

Tu as insisté et tu as réussi quand beaucoup auraient été découragés.

Mais cela valait la peine. Magnifique post.

Eric

Anonyme a dit…

Village incroyable et enfants adorables.
J'aime ton post et tes photos encore et encore...

Xavier

Anonyme a dit…

au 19 janvier on est "en demande" vivement le prochain post !!!

Anonyme a dit…

Emilie vos posts sont fabuleux mais donnez question pratique, vos "bons plans" (nom/prix guesthouse, transports..) en fin de post !!! merci

Arsho a dit…

Merci pour tous ces sourires.

Romain (La Thailande et l'Asie) a dit…

Salut ! Super reportage ! Je met ton site en lien sur un article relatant des villages flottant du lac Tonlé Sap !

Il est vrai qu'en dehors de ceux proche de Siem Reap il est difficile de trouver des infos et photos sur les autres... merci !

Natacha Roux a dit…

Merci pour ce bel article. Nous serons en famille à Pursat le 13 août et cet article nous met l'eau à la bouche!

Claire Marchal a dit…

merci pour cette video
nous y serons dans 15 jours, peut etre dormant sur le lac...ou essayant le homestay...

Mimi bulle a dit…

Très bon voyage Claire! vous me direz si vous avez pu loger chez l'habitant.