jeudi 21 février 2013

Bohemian Rat-psody - Bikaner - 21.02.13

Bikaner, Rajasthan.

Une vieille ville à l'allure moyenâgeuse, un peu délabrée, aux ruelles sinueuses et aux vaches omniprésentes.

Aucun cochon à l'horizon, contrairement au sud.



 
 



Depuis ma mésaventure à Delhi, je fais donc très attention à ces dames sacrées pour ne pas m'approcher trop d'elles, ce qui est un exploit dans ces rues étroites.

En revanche, je ne sais pas si elles veulent m'adresser un message ou quoi mais j'ai l'impression qu'elles me fixent étrangement, quand elles ne me montrent pas des dents..
 
 
 
 
 
 J'arrête là ma parano contre les vaches sacrées.

Bikaner, c'est aussi un fort construit par un maharadja au 16ème siècle, dont les cours intérieures reflètent la finesse de leur bon goût.
 






Bref, Bikaner est une étape plaisante, une agréable entrée dans le Rajasthan. Et la famille chez qui je loge, Tanisha GH, m'accueille comme l'une des leurs.

Mais ce qui a réellement déclenché une nouvelle passion chez moi, c'est ma visite au temple de Karni Mata à Deshnok, à 30 km de Bikaner.

Petite explication : Karni Mata donc, est une sage hindoue qui vécut jusque l'âge de 151 ans (Jeanne Calment peut aller se rhabiller..). Vie d’ascète, elle serait la réincarnation d'une déesse, d'où sa vénération.

Elle avait un ami poète dont le fils venait de mourir. Or, le dieu des morts, Yama, qui décidait des nouvelles vies après trépas, refusait de le ressusciter tout court.

Cette brave Karni Mata, têtue, insista auprès du Dieu jusqu'à ce que celui-ci accepte enfin de ressusciter le fils défunt non pas sous forme humaine mais en se réincarnant en rat.

Privilège que Yama étendit à toutes les âmes des poètes et conteurs.

Voilà pourquoi les rats sont les dévots de Karni Mata et voilà pourquoi ce temple abrite quelques milliers de rats, tous sacrés.

Vous vous coucherez plus cultivés ce soir, merci bibi !

Donc, j'ai arpenté ce temple chaussettes aux pieds (je vous raconte pas dans quel état est le sol que les indiens foulent pieds nus.. beurk) et j'ai pu apprécier la compagnie des rats que l'on caresse, vénère et nourrit. Les plus dévots, pour entrer plus facilement en communion avec la déesse, lèchent carrément leurs doigts trempés dans le lait qu'on leur donne.. Merci, j'ai pas soif.

Voilà donc ma nouvelle passion pour les rats, âmes de poètes.

J'ai cherché partout un des 4 ou 5 rats blancs qui serait la réincarnation de Karni Mata mais en vain.

Il faut dire qu'il y en a tellement qu'autant chercher une aiguille dans une meule de foin.

Il y a même un téméraire qui a essayé de monter sur ma jambe avant que je balance ma jambe discrètement pour le faire dégager (il ne faut pas non plus que je me mette à dos tous les pélerins présents en traitant mal ces petites bébêtes) .Assez désagréable..

Ceci dit, il paraît qu'un rat qui veut vous monter dessus est un signe de bénédiction de sa part. hummm... super!
 
Allez, petit florilège de portrait de mes nouveaux amis..




C'est pas t'y mignon?? :)
 


 
Sinon, j'ai quand même fait des photos de vrais gens..
 

 

Je vous laisse pour illustrer le titre de ce post avec queen : « bohemian rat-psody ».



Merci d'avoir lu ce post in-rat-able.. (Laurent Ruquier, sors de ce corps..)

8 commentaires:

Anonyme a dit…

c'est vrai que les vaches te regardent avec un drôle d'air et en plus elles ont beaucoup de dents. se faire pincer les fesses ne doit pas être rigolo.
Et pour les rats, chapeau bas. Marcher pied nu au milieu de ce petit peuple.. beurk!! As tu fait passer un casting pour avoir la pose sur le cadenas ? une MAAAGNIFIQUE photo.
Mille baisers.
Mam

Anonyme a dit…

Ca donnerait presque envie de se reincarner en rats! :)

Bikaner semble avoir un charme désuet, j'apprécie toujours autant tes photos.

Continue de nous faire voyager.

Fab.

Anne-Charlotte a dit…

Tu sembles RAvie de cette petite étape hi, hi, hi!!!
Top beau le portrait du petit...
bisous ma biche

alain sautot a dit…

Super commentaire de la visite du temple des rats et belles photos.En Inde c'est une surprise par jour et quand j'ai visite le rajastan il y a une trentaine d'années(et oui......)c'etait une surprise par minute...Bonne continuation.Jodhpur la ville bleue?

Unknown a dit…

mAgnifiques photos même si les rats indiens ( qi ressemblent à des souris) n'arrivent pas à la hauteur des rats marseillais et ouaisss :)
et c'est une marseillaise qui te dit ça!!! :)

gros bisous ma choupinette

Terre de Femmes a dit…

Coucou Mimile, Ta grand-mère a du mal à t'imaginer pieds nus au milieu des rats ! Nous te souhaitons de très belles découvertes. Bises de nous tous, y compris les limougeots.

tthuaud a dit…

Quand elles regardent comme ça, c'est qu'elles sont sur le point de te charger, fait gaffe. Ça m'est arrivé plusieurs fois. Côté petites ruelles, tu n'es pas au bout de tes surprises ;-).
Tu vois que je te lis...

Anonyme a dit…

jajaja!!!! ca va on dirait plus des petites musaraignes que les gros rats des plages de marseille!! j'adore la photo des rats autour du lait. gros bisous. Elsa