mercredi 13 mars 2013

Les Champs Elysées - Bundi - 13.03.13

Opération du jour : rejoindre Bundi depuis Udaipur tout en faisant une halte par Chittorgarh.

Le mieux, me dis-je, c'est de prendre le bus. En plus, ô surprise, c'est la journée de la femme donc tous les bus son gratuits pour nous !

Alors je commence mon périple par un premier bus tape-cul pendant 2h30. J'arrive à Chittor pour visiter son fort, spécialité architecturale confirmée du Rajasthan.

 




Il est beau, c'est vrai mais son étendue est immense et il fait une chaleur de plomb. On avoisine les 40 degrés à l'ombre et malgré sa beauté, je le visite en un temps express qui ne lui rend pas justice.

En plus quelques macaques agressifs me font déguerpir plus vite que prévu, à coupe de cris aigus de panique ce qui a l'air d'encore plus les excités si j'en crois leurs dents menaçantes. Je crois qu'on a déjà eu notre petit moment d’intimité l'année dernière quand l'un d'eux m'a pissé dessus, je ne souhaite pas aller plus loin dans la relation. Allez, rangez vos crocs..



oui, il y a les chiens aussi..
Et il me faut aller à Bundi. Normalement je dois arriver à prendre un bus direct depuis Chittor ce qui me prendra tout de même 4 heures.

Sauf que.. (car en matière de transport en inde, il y a toujours un sauf que.. qui arrive.)
Sauf que le bus ne part que le matin et que là il est 16h.

Seule possibilité pour rejoindre Bundi : Prendre un bus pour une ville paumée appelée Bijoliya puis attendre un autre bus pour Bundi.

Étant donné que les bus sont gratuits, autant les emprunter hein ??
Et me voilà partie pour mon 2ème bus pendant 4 nouvelles longues heures. On s’arrête à tous les bleds possibles et les gens s'agglutinent devant la fenêtre où je suis postée pour m'observer sous toutes les coutures en silence.

Puis vient enfin mon changement de bus, il fait nuit noire dans une petite gare routière mal éclairée mais heureusement le contrôleur bienveillant du 1er bus m’accompagne jusqu'au bus pour Bundi.

Encore 30 minutes d'attente avant de partir et 1h30 de bus derrière. On peut dire que je commence à en avoir un peu marre, mon dos aussi.

À un moment donné, puisque j’avais la place d'honneur prés du contrôleur (comme pratiquement à chaque fois), ce dernier me demande ce que j'écoute avec mes écouteurs et demande à écouter lui aussi. Pas de bol pour lui, j’écoute Joe Dassin à ce moment là (les joies de la playlist aléatoire). Et là il s’enthousiasme à fond, commence à se dandiner sur son siège en s'excitant. Tous les autres passagers demandent eux aussi à écouter. Et comme je ne souhaite pas que mes écouteurs passent par toutes les oreilles plus au moins propres, je mets alors le haut parleur à son maximum et c'est sur un air des « Champs-Élysées » qu'un bus entier se met à secouer des épaules en se marrant.

Si un jour j'avais su que je deviendrai DJ dans un bus local indien avec du Joe Dassin, je me serais bien foutue de ma gueule !

Bref, j’arrive après mes 8 heures de bus emmagasinées de la journée à Bundi. Exténuée et enfin heureuse de me ravitailler.

Bundi est une ville typique indienne, pas encore très touristique. C'est vrai que ce n'est pas une belle ville si on la compare à d'autres ville du Rajasthan, malgré son fort qui domine la ville.

Ses rues bleutées qui font penser à Jodhpur.




 
Mais la vie est douce à Bundi.






Elle est agréable et mérite qu'on s’échappe de son centre ville pour l’apprécier encore plus. Malheureusement quand j'y suis, il fait vraiment très très chaud. Impossible de sortir entre 11h et 17h sans risque d'insolation immédiate.

Et puis les macaques sont partout ici aussi. À tel point que pour se protéger, ma GH est quadrillée de partout. En inde, c'est les hommes qui sont en cage et les babouins en liberté..


Mais Bundi c'est surtout la ville de l'avant-gardisme capillaire. Pour preuve, je vous laisse ici avec le modèle bi-couleur 2013.


La vérité est que j'ai un peu manqué mon rendez-vous avec Bundi. Trop chaud, fatigue qui pointe.. J'ai entraperçu son charme. Il me faudrait un 2nd rendez-vous avec elle mais j'ai mon train pour Varanasi qui m'attend, étape majeure sinon essentielle de ce voyage.

Voilà donc ce premier mois en Inde dans le Rajasthan qui se termine. L'heure d'un petit bilan sur cette région.

Qu'on se le dise, le Rajasthan, c'est magnifique. Pour qui veut apprécier la beauté de l'inde à travers ses monuments architecturaux, son ambiance majestueuse héritée d'antan, c'est ici qu'il faut venir.

Mais pour qui veut vraiment interagir avec les indiens, là, c'est plus compliqué. Le tourisme est omniprésent dans les villes phares du Rajasthan (Normal, c'est beau donc les touristes viennent, moi y compris.) et du coup, tout le monde veut vous vendre quelque chose, et c'est fatiguant à la longue.

Je me dis qu'une façon super de visiter le Rajasthan ça doit être à moto. À pouvoir s’arrêter dans les petits villages, sortir du circuit touristique classique que je me suis contentée de suivre. J'y ai pensé à un moment donné, mais non. Je suis pas folle : seule, sur les routes indiennes que l'on connaît ; impossible.

Mon ressenti sur le Rajasthan est donc plus que positif, je regrette juste d'avoir manqué d’échanges avec les indiens.

Je pense que pour une première approche de l'inde, cette région est parfaite.

Bye bye donc le Rajasthan, Varanasi, je t'attends depuis longtemps.

Et pour que vous me preniez bien pour une masochiste des transports, c'est (normalement parce que je n’oublie pas le « sauf que.. ») 22 heures de train qui vont faire mon bonheur !

Pour remémorer mon premier succès en tant que DJ en Inde, je fais une spéciale dédicace à Joe qui serait fier de moi ! J'ai fait dansé un bus indien pour toi..

9 commentaires:

tthuaud a dit…

Dommage que tu es raté ton rdv avec Bundi, moi c'est mon étape préférée du Rajasthan. Mais là tu va vers du lourd, du très lourd, Varanasi. J'espère que tu vas aimer et détester à la fois. C'est aussi ça l'Inde.
Prends soin de toi.

Anonyme a dit…

Je craque pour le modèle bi couleur 2013!!! Bisous ma DJ... Anne charlotte

Anonyme a dit…

Merci pour tes articles.

C'est tellement agréable de te suivre dans tes voyages.

Les indiens ont parfois tendance à s'enthousiasmer pour tout! La preuve avec du Joe Dassin. :)

Bonne découverte de Varanasi.

François

alain sautot a dit…

Le rajastan est vraiement LA region à visiter pour un premier contact avec l'Inde.attendons avec impatience tes impressions sur Varanasi! Tu manque de peux la kumba mela à Allahabad(je devais y aller avec des amis mais j'etais aux Antilles....)

Anonyme a dit…

heureusement que tu n'est pas tombée sur l'autre grande chanson de joe dassin l'été indien ......

cette ville a l'air plus calme et plus nonchalante que les précédentes, les couleurs y sont plus douces aussi, c'est juste une sensation ou c'est vrai ?

bisous

cathy

Anonyme a dit…

1 mois déjà ? truc de dingue comme ça passe vite ! Mais oui en fait le compte est bon !!!Tu étais gentiment venue me voir toi qui déteste les hôpitaux !!
Merci encore pour cette petite fenêtre sur les vacances !!! Gros bisous et à bientôt
@ude

Anonyme a dit…

Trop top!!! et toujours aussi beau.
Bisous guapa
Sylvia

Terre de Femmes a dit…

Merci pour ce voyage. Une pensée de nous tous pour toi, avec un message particulier de ta grand-mère : "fais attention à toi". Bises

Unknown a dit…

encore merci ma djette préférée pour ces superbes photos et ton humour à toute épreuve

love xoxo

choupinette